Étiquette : Romy Schneider

« Ne faites pas de photos » une des plus belle scène de Romy Schneider

La Beauté d’une femme perdue dans un monde salit qui n’est pas le sien,

Un regard si puissant qu’on ne peut le tenir,

Cette scène, 

Fait définitivement de Romy une grande Actrice

et du Cinema un Art Majeur


« Ne faites pas de photos » une des plus belle… par 432hzonline

 

 

L’important c’est d’aimer est un film du réalisateur polonais Andrzej Żuławski, sorti en 1975. Avec Romy Schneider jacques dutronc Fabio Testi.

Un photographe rencontre une actrice de seconde zone qui, pour subsister, tourne des films pornographiques. Rencontre importante mais pas encore assez pour faire naître entre eux un lien véritable. Nadine éprouve d’ailleurs un attachement profond pour son mari, Jacques, gentil clown triste qui vit dans un monde intérieur et dont la fantaisie cache mal la détresse.

Le film sort alors que Romy Schneider est au sommet de sa gloire : cinq ans après La Piscine et quatre après Les Choses de la vie, l’actrice connaît un énorme succès, à la fois public et critique, avec le film d’Andrzej Żuławski, qui lui vaut un César de la meilleure actrice en 1976.

 

« on ne peut pas se quitter sans ce le dire »

« Tu sait tres bien que c’est pas moi, J’étais devenu fou,  j’men suis rendu compte hein »

 

 

La plage de la corniche à Sète1971
extrait de César et Rosalie de Claude Sautet 1972
Avec Romy Schneider, Yves Montant, Samy Frey.
À Paris, Sète et le beau cadre de la plage de Noirmoutier, L’histoire d’un trio amoureux et d’une amitié naissante. César aime Rosalie. César est à l’aise en société, plein d’entrain et dirige une société de ferrailleurs. Rosalie, restée très proche de sa famille, partage sa vie avec César. Et il y a aussi David, un artiste qui fut autrefois l’amant si cher au coeur de Rosalie. Les deux hommes, qui se disputent la même femme, finissent par devenir amis…

 

« on ne peut pas se quitter sans ce le dire »
La scene de fin

  • Son personnage féminin devait être au départ joué par Catherine Deneuve avant d’être incarné par Romy Schneider.
  • Le personnage interprété par Sami Frey, David, est dessinateur de bandes dessinées et plusieurs scènes se déroulent dans son atelier et celui de ses collègues de travail. Les dessins que l’on peut apercevoir sur les murs ou les tables de travail, dont une caricature de Yves Montand/César en figure quasi mafieuse, ont été réalisés par Jean-Marc Laureau (alias Loro) et Claude Poppé, tous deux de l’équipe de l’hebdomadaire Pilote.

« On ne peut pas se quitter sans ce le dire »

« On ne peut pas se quitter sans ce le dire »
César et Rosalie de Claude Sautet
Avec Romy Schneider, Yves Montant, Samy Frey.
La scene de fin
À Paris, Sète et le beau cadre de la plage de Noirmoutier, un « ménage à trois », avec César, un parvenu hâbleur mais généreux, David, un artiste effacé assez intellectuel qui se régale de la vulnérabilité de son confident, et une Rosalie bovarienne, partagée entre l’homme avec qui elle vit et son amour de jeunesse faisant irruption dans sa vie, qui prend cette thérapie pour une connivence.

  • Son personnage féminin devait être au départ joué par Catherine Deneuve avant d’être incarné par Romy Schneider.
  • Le personnage interprété par Sami Frey, David, est dessinateur de bandes dessinées et plusieurs scènes se déroulent dans son atelier et celui de ses collègues de travail. Les dessins que l’on peut apercevoir sur les murs ou les tables de travail, dont une caricature de Yves Montand/César en figure quasi mafieuse, ont été réalisés par Jean-Marc Laureau (alias Loro) et Claude Poppé, tous deux de l’équipe de l’hebdomadaire Pilote.

Romy Schneider belle et provocante dans la Piscine de Jacques Deray (1969)

Alain Delon n’est pas mal non plus !

Cette scene est le prolongement du générique début du film français, réalisé par Jacques Deray, sorti en 1969.

Les premières images inversées étant le regards subjectif d’ Alain Delon allongé au bord d’une piscine.

La sensualité des gouttes d’eaux tombant le long du corps de Romy Schneider sur le visage d’Alain Delon

sont le prémices d’un jeu amoureux qui ne craint pas de dépasser les bornes des limites..

Avec Alain Delon, Romy Schneider, Maurice Ronet, Jeanne birkin

 

 

La Camera reste sagement derrière la grille en laissant aux acteurs le soin de briser seuls les interdits…

 

 

L’arrivée dans cette villa de Saint Tropez d’un ancien amant  (Maurice Ronet) accompagné d’une jeune créature ingenue (Jeanne Birkin) viendra mettre le feu dans la chaleur déjà  brulantes de l’été.