« Le père Noël est une Ordure » La Compil des meilleurs Moments

Le père Noël est une ordure est un film français réalisé par Jean-Marie Poiré et sorti au cinéma le 25 août 1982, interprété par la troupe du Splendid. Ce film est l’adaptation de leur pièce de théâtre éponyme créée en 1979
Avec Anémone, Thierry Lhermitte, Gérard Jugnot, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Josiane Balasko, Bruno Moynot

Soir de Noël burlesque où, à la permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse Amitié, des bénévoles sont perturbés par l’arrivée de personnages marginaux et farfelus, qui provoquent des catastrophes en chaîne.

Au fil de la soirée, Pierre Mortez et Thérèse reçoivent tour à tour la visite : de leur voisin bulgare, M. Preskovitch, qui leur présente des spécialités gastronomiques de son pays toutes aussi infectes les unes que les autres, de Katia, un travesti homosexuel désespéré, de Josette, la « petite protégée » de Thérèse ainsi que de Félix, fiancé miteux de Josette (individu violent au sein du couple et voleur invétéré) déguisé en père Noël, sans oublier Mme Musquin coincée dans l’ascenseur à deux reprises et les récurrents coups de fil de l’obsédé qu’on ne voit jamais. Alors que tout semble redevenir normal, Josette, pour vider le pistolet de Félix et le rendre inoffensif, abat malencontreusement le dépanneur de l’ascenseur.

Josette et Félix découpent le cadavre en morceaux et les emballent dans des cadeaux. Ils se rendent par la suite au zoo pour jeter les morceaux de viande dans les enclos des animaux carnivores.

Jacques François, qui joue le pharmacien, a accepté de jouer gratuitement dans le film : la production ne pouvant lui payer son cachet habituel très élevé, il préféra donc jouer son rôle gratuitement plutôt que d’accepter le cachet dérisoire proposé6. Jean-Marie Poiré l’ayant beaucoup apprécié, il le fera tourner dans la plupart de ses films suivants : Papy fait de la résistance, Twist again à Moscou, Mes meilleurs copains, L’Opération Corned-Beef et Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2.

Guy Marchand devait faire un caméo dans le film, mais frustré par le tube Destinée, chanson qui figurait dans le film Les Sous-doués en Vacances, il ne souhaitait plus être associé à cette chanson, tube qu’il trouvait fait « facilement », et ne pas être considéré comme un chanteur de variétés de l’époque, alors qu’il était avant tout un jazzman ou musicien de jazz, avec des années de carrière derrière lui, d’autant plus qu’il avait l’estime de grands noms du jazz comme Michel Petrucciani, Al Jarreau, George Benson, Claude Nougaro… Mais cette chanson restera, pour le grand public, la plus connue de ce crooner, bien malgré lui. Guy Marchand renoncera finalement à faire un caméo pour le film, mais autorisera la diffusion de la chanson Destinée dans le film.

La première scène du film a réellement été tournée sur les grands boulevards de Paris au moment de Noël, et ce sans autorisation de la part des grands magasins. Gérard Jugnot, caché dans une camionnette, sortait quelques instants pour les prises. L’équipe de tournage utilisera par la suite un nom de code : Les bronzés fêtent Noël7. La scène où Marie-Anne Chazel et Anémone cherchent des huîtres et du vin blanc a été tournée au Square Trousseau, une brasserie du 12e arrondissement8.

La scène finale a été filmée au Parc zoologique de Paris, situé dans le 12e arrondissement9.

À sa sortie en salles, le film fut boycotté par la RATP qui refuse de louer des panneaux publicitaires pour l’affiche en raison de son titre provocant. Certains cinémas ont ajouté diverses mentions sur leurs affiches : Le père Noël est une ordure… pas le vrai, ou encore Le père Noël est… presque… une ordure.

Le film a attiré 1 582 732 spectateurs en 198210, moins que Les Bronzés11, mais un peu plus que Les bronzés font du ski12. Le film devient un film culte après ses diffusions à la télévision13.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *