« j’ai toujours su que jamais je pourrais vivre avec toi »

tu-vois-pas-que-tu-es-dans-mon-champs

« tu vois pas que tu es dans mon champs »

Nous ne vieillirons pas ensemble est un film franco-italien réalisé par Maurice Pialat, sorti en 1972.

Avec Marlène Jobert, Jean Yanne, Macha Méril, Christine Fabrega, Jacques Galland

« j’ai toujours su que jamais je pourrais vivre avec toi »


Jean, qui est réalisateur, vit avec sa femme Françoise, mais depuis plusieurs années, il réside le plus souvent chez sa maîtresse Catherine (Colette, dans le livre). Pour des raisons professionnelles (tournage d’un film), Jean propose à Catherine de l’accompagner en Camargue, afin qu’elle assure la prise de son. La conduite de Jean est odieuse et après une scène inqualifiable, ils se réconcilient cependant, avant de rentrer à Paris. Ainsi commence un cycle invivable de disputes suivies de réconciliations. Elle s’enfuit en province, chez sa grand-mère, mais ne pouvant vivre sans elle, il la rejoint. Alors qu’il s’attache de plus en plus, elle prend un chemin opposé qui lui fait refuser tout ce qu’elle acceptait jusqu’à maintenant. La rupture intervient peu après qu’il lui propose de se marier. Catherine a décidé d’épouser un autre homme. Une dernière entrevue lui donne quelques explications.

Maurice Pialat en a revendiqué le caractère autobiographique. Le personnage de Jean, interprété par Jean Yanne, c’est en grande partie lui, jusque dans ses côtés extrêmes : un caractère difficile, voire odieux, capable de tendresse

Tournage difficile car Jean Yanne faisait l’aller et retour entre le plateau et l’hôpital où sa femme, gravement malade, allait décéder. La légende dit que Pialat aurait utilisé la voix blanche de Yanne après la mort de sa femme pour l’une des séquences du film.

Présenté en compétition officielle du Festival de Cannes 1972, Nous ne vieillirons pas ensemble y remporte le Prix d’interprétation masculine, attribué à Jean Yanne qu’il refuse.

Marlène Jobert aurait largement mérité le prix pour la meilleur actrice cette année là mais le talent n’est pas toujours récompensé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *